Jean Bilquin
  • Untitled-2.jpg
  • _6170115-Edit.jpg
  • Untitled-3.jpg
  • _6170141.jpg
  • IMG_2598.jpg
  • Untitled-1.jpg

° 1938 Gand Belgique

habite et travaille à Drongen près de Gand. Il était professeur à la RHOK de Bruxelles et à l’Académie des Beaux Arts à Gand, désormais une école supérieure

Jean Bilquin n’entend créer, par ses oeuvres, aucune distance. Son oeuvre suscite un sentiment complet d’harmonie, où la nature et le cosmos constituent le point de départ et servent d’étalon. En tant que plasticien, Jean Bilquin n’est pas du genre à cultiver « l’art pour l’art ». C’est avec amour qu’il manie la peinture acrylique, les pigments et les liants sur la toile, l’encre, le crayon, le fusain et les pastels sur le papier, et qu’il conçoit ses sculptures en plâtre avant de les transformer en bronze. Ce qu’il peint, dessine et sculpte, ce sont ses propres émotions. Il transforme l’énergie en matière.

L’artiste tente de donner à ses oeuvres une sensation métaphysique. Mais toujours, Jean Bilquin situera ses personnages entre les extrêmes: ciel et terre, vie et mort, intérieur et extérieur.

Ernest Van Buynder, président du MuHKA.